Not the music

Not the music
Depuis 2012, sous l’appellation Not the music, Normand et Lauzier ont créer une cellule créative qui, au-delà du duo, ancre sa pratique sonore dans la création de « contextes » favorables à improviser. Après un premier album, enregistré dans le Hall du Centre Aberdeen (Moncton) et distribué dans un sac à sandwich avec une linogravure de Manuel Mimeau, le groupe a mené diverses réalisations :

  • Tournée en Amérique du Sud (2019): Brésil et Chili.
  • Co-direction de la série Baie Vitrée, au Belgo, à Montréal
  • Tournées en Europe (2017): Norvège, Lettonie, Estonie, République Tchèque, Autriche, Slovénie
  • Concerts dans plusieurs festivals importants au Canada: FIMAV, Open Waters, Suoni per il Popolo.
  • Collaboration avec les saxophonistes et pionniers des musiques improvisées, John Butcher (UK) et Joe McPhee (USA), pour une tournée et un enregistrement sur Ambiances Magnétiques
  • Torche, quintette avec les musiciens Michel F Côté, Franz Hautzinger et Xavier Charles
  • Tournée en Australie (2012)
La musique du duo se déploie lentement dans l’espace, avec obstination et patience. Elle insiste sur un effet global qui joue sur la durée d’une trame évoluant à travers des gestes simples. Dans leurs pratiques respectives, les deux musiciens explorent la création sonore dans une approche transdisciplinaire et ouverte. À travers des oeuvres solo en installation sonore et par plusieurs collaborations multi-disciplinaires, les deux artistes ont le goût de l’entrainement sur la réflexion de “comment créer d’autres contextes favorable à l’ouvrage sonore et musical”.

Éric Normand 

Improvisateur, bassiste, compositeur, chanteur et parolier, concepteur d’instruments et producteur de disques et de concerts. Il se définit comme un artiste épidisciplinaire, électron libre animé par l’esprit de la rencontre, par la défense de la liberté et de l’esprit de co-création.

Il vit en région éloignée, à Rimouski (Québec), et est directeur artistique de Tour de Bras, un organisme voué aux musiques d’improvisation. Il y dirige aussi, depuis dix ans, le Grand groupe régional d’improvisation libérée (GGRIL).

Improvisateur, Éric invente un langage personnel et radical. Équipant sa basse d’un attirail électronique se sa fabrication, il se force à réinventer la gestuelle instrumentale. Il devient un dompteur d’électricité qui, par des gestes précis et légers, cultive un bruistme de chambre raffiné, mais toujours au bord du ravin. Il privilégie les duos et trios avec Xavier CharlesPhilippe LauzierJim DenleyPierre-Yves MartelMartin Tétreault, en plus de nombreuses rencontres impromptues.

Compositeur, il crée des musiques d’ensembles usant de diverses syntaxes et puisant tantôt dans le folk tantôt dans la musique de chambre, tantôt dans la poésie ou la danses.

Sa musique à été jouée dans plusieurs festivals au Canada, en Australie, et en Europe (France, Suisse, Espagne, Autriche, Italie), en plus d’être entendue sur les ondes de Radio-Canada, Australian broadcasting corporation, CBC, Radio Grenouille et plusieurs radios étudiantes.

«… one of Canada’s most creative musical visions.— Stuart Brommer, The Wholenote (Canada)

«… a highly disciplined approach to noise making.» — Dan Bigna, Real Art (Australie)

En 2019, il reçoit le Prix du CALQ — Créateur de l’année au Bas-Saint-Laurent.

Philippe Lauzier 

Musicien improvisateur, compositeur et artiste interdisciplinaire.

Après des études en composition de 1998 à 2002, il dédie beaucoup de son temps à l’art de l’improvisation sur le saxophone, et plus tard, la clarinettiste basse qui devient son instrument de prédilection. Il prend part à plusieurs tournées et résidences au Canada, Europe, USA, Mexique, Australie et Chine, où il se réalise en solo ou avec les groupes et collectifs Sainct Laurens, Motel Hélène, Quartetski, Not the Music, Ensemble SuperMusique ainsi que d’autres. Il se produit également en concerts avec de nombreux musiciens, notamment  Isaiah Ceccarelli, Belinda Campbell, Martin Tétreault, Nicolas Caloia, Alexandre St-Onge, Kim Myhr, Franz Hautzinger, Xavier Charles, Jim Denley, Tatsuya Nakatani, John Butcher et Joe  McPhee.

Dans un autre spectre, son intérêt pour les pratiques interdisciplinaires et collaboratives, l’amène aussi à réaliser des installations sonores pour le FIMAV 2014 & 2018; Mois Multi 2016 & 2019; une œuvre in situ pour les Symphonies portuaires de Pointe-à-Callière; des musiques originales pour le cinéma (Cielo de Alison McAlpine) et la danse (Species de Kelly Keenan et Kira Kirsch). Depuis 2015, Philippe crée des oeuvres à la rencontre entre musique, son et arts visuels (Le Parc est dans la boîte, Bleu Pénombre et Sept objets) avec l’artiste Frédérique Laliberté (Motel Hélène).

Sur une quinzaine albums à son actif, Philippe a récemment réalisé trois oeuvres solo, Transparence [Schraum, 2013],  Dôme [Small Scale Music, 2016] et A pond in my living room [Sofa, 2017].

Philippe était un artiste en résidence au Centre Avatar en 2018 pour créer la pièce Pianotissage, un piano à queue transformé en une sculpture sonore performative et générative.